(Silm. Ch. 2 Sur Aulë et Yavanna )


(…) Quand Aulë travaillait à créer les Nains, il se cachait des autres Valar, mais, en fin de compte, il se confia à Yavanna et lui dit ce qui en était. Alors Yavanna lui parla :

- Eru est miséricordieux. Maintenant je vois que ton cœur est en fête, et il en a le droit, car tu n’as pas obtenu que ton pardon, mais aussi une récompense. Mais comme tu m’as caché tes pensées jusqu’à l’achèvement de ton œuvre, tes enfants n’auront guère d’amour pour ce qui vient de moi. Ils aimeront d’abord ce qu’ils auront fait de leurs mains, comme leur père. Ils creuseront les entrailles de la terre sans prendre garde à ce qui pousse et qui vit à sa surface. Nombreux seront les arbres entamés par leurs fers impitoyables.

Aulë lui répondit :

- Ce sera aussi vrai des Enfants d’Ilùvatar, car ils mangeront et ils construiront (...).

 

(Silm. Ch. 10 passage sur l’aide apportée par les nains au Roi Thingol )


(…)Les Nains forgèrent (…) les premières épées. Ils y étaient fort habiles, quoique aucun d’entre eux ne surpassât les artisans de Nogrod dont Telchar, le forgeron, était le plus connu. Les Naugrim étaient une vielle race guerrière, et ils se dressaient violemment contre qui leur faisaient tord, que ce fussent des esclaves de Melkor, des Eldar, des Avari ou des bêtes sauvages, ou même d’autres nains, des Naugrim d’allégeance différente. (…) Personne ne surpassa les Nains dans l’art de tremper l’acier, pas même les Noldor ; et pour les cottes de mailles, d’abord inventées par les armuriers de Belegost, ils n’eurent pas de rivaux. (…) Il y avait des heaumes et de longues cottes de mailles brillantes, car les nains faisaient les hauberts de telle sorte qu’ils ne rouillaient pas, ils brillaient toujours comme s’ils venaient d’être polis.(…)

 

(Silm. Ch. 13 passage entre les nains et le peuple de Caranthir )


(…)Ces deux peuples avaient en commun l’amour du travail et le désir d’apprendre (…) La peur et la haine qu’ils avaient tous deux de Morgoth en firent des alliés, et ils en apprirent beaucoup de nouvelles techniques, les forgerons et les maçons de Nogrod et de Beleriand gagnèrent en renom.(…)

- ARTISANNAT -

Les Archives sont en pleine restructuration actuellement, ceci est la base ancienne de la quatrième chambre ...


Retour aux Archives

 

V