< Aloun Banthrongsakd >

Etude d'une chanson écrite par Phillippa Boyens transcrite en 'néo-khuzdûl' par David Salo, pour l'adaptation cinématographique du Seigneur de Anneaux de Peter Jackson.

Irkat-lukhud ma
No shaft of light
Pas un puit de lumière

1) Irkat (Néo/Inv/Aby) puit ; radical R-K-T.
2) Lukhud (Néo/Inv/Aby) lumière ; radical L-KH-D.
3) " Ma " est une négation.
4) Le tiret entre " Irkat " et " Lukhud " est la marque du génitif.

Katabrikihu
Can breach it
Ne peut le percer/violer (?)

1) Birik (Néo/Inv/Aby) enfreindre, détruire, hacher, percer, violer, etc ; groupe en I, radical B-R-K. Ici, il est sous la forme modale (12-3).
2) " Kata " marque la possibilité. C'est l'équivalent d'un " can " anglais. C'est pour cela que le verbe est à la forme modale.
3) Hypothèse : " Hu " serait le COD et " i " ne serait qu'une une voyelle servant à la liaison (pour faciliter la prononciation). Ou alors, " i " serait la marque de " puit de lumière ", pour rappeler que ce dernier est le sujet.
4) On note : modal+verbe+sujet/liaison+COD

Ulfat-atam ma
No breath of air
Pas un souffle d'air

1) On retrouve la négation " Ma ", toujours en fin de phrase.
2) Ulfat (Néo/Inv/Aby) courant d'air ; composé de ul et de fat.
3) Atam (Néo/Inv/Aby) souffle.
4) Comme dans la première phrase, le génitif est marqué par le tiret entre les deux mots.

Tanakhi uduhu
Comes from it
Ne vient de là

1) Tanakh (Néo/Inv/Aby) venir ; groupe en A, radical T-N-KH.
2) Ici le " i " est la marque du sujet, ce qui élimine la première hypothèse le concernant.
3) Udu (Néo/Inv/Aby) de (origine).
4) Le " Hu " est l'Abysse.

Bîn-nât aznân tarsisi
Only an enless dark rises
Seul une noirceur sans fin se lève

1) Bîn (Néo/Inv/Aby) noirceur ; radical B-N.
2) Nât (Néo/Inv/Aby) qui n'a pas de fin, sans fin ; radical N-T.
3) Ici le tiret n'a pas une valeur de génitif, mais sert à marquer la relation nom/adjectif.
4) Aznân (Néo/Inv/Aby) seul, seulement ; radical Z-N-N.
5) Tarsisi : T-R-S+SI
Donc " Si " est la marque des verbes pronominaux. On en déduit :
Taras (Néo/Déd/Aby) lever et Tarassi (Néo/Déd/Aby) se lever.
Le " i " est la marque du sujet.

Bazar udu agâni-furkhîn
Deep from the beginnings of the world
Des profondeur de L'origine du Monde

1) Bazar (Néo/Inv/Aby) profondeur ; radical B-Z-R.
2) Udu (Néo/Inv/Aby) de (origine).
3) Agâni (Néo/Inv/Aby) les débuts, les origines ; radical G-N.
4) Fukhîn (Néo/Inv/Aby) sur le Monde ; radical F-R-KH. Il semble suivre la formation de " Khizdîn " : 1i23în.
5) Le tiret marque la relation génitive.

Gurd !
Have fear !
Ayez peur!

1) "Gurd" de Gurud (Néo/Inv/Aby) avoir peur; groupe en U, radical G-R-D. C'est un impératif : 1u23. On observe qu'il se forme de la même manière que le présent (1-23), mais il y a absence du sujet.

Ma nîd sakhu!
Do not look down
Ne regardez pas en bas

1) Ici " ma " se place en début de phrase, cela est sûrement dû au verbe.
2) Nîd (Néo/Inv/Aby) en bas, au fond ; radical N-D.
3) Sakhu : radical S-K-H , mais que fait ce " u " ici ??????

Ma staf unkhai !
Nor step too close
Ne vous approchez pas de trop près

Atkât zatagrifizu
The silence will take you
Le silence vous emportera

1) Atkât (Néo/Inv/Aby) le silence ; radical A-T-K.
2) Si on suit la forme de la phrase 2 (modal+verbe+suet+COD), cela donne :
Zata (Néo/Inv/Aby) l'équivalent d'un " will " anglais ; le verbe qu'il accompagne doit être à la forme modal.
" Graf " de Garaf (Néo/Inv/Aby) emporter ; groupe en A, radical G-R-F. Ici, il est à la forme modale (12-3).
" i " est le sujet. Il remplace " le silence ".
Zu (Néo/Inv/Aby) vous.

Zatablugi sulluzu
It will swallow you whole
Il vous avalerait tout entier

1) Zata (Néo/Inv/Aby) l'équivalent d'un " wil " anglais ; le verbe qu'il accompagne doit être à la forme modale.
2) " Blug " de Bulug (Néo/Inv/Aby) avaler ; groupe en U, radical B-L-G. Ici, il est à la forme modale (12-3).
3) " I " est le sujet, il remplace " le silence ".
4) Sullu (Néo/Inv/Aby) entièrement, entier, totalement, total, complètement, complet ; radical S-L-L.
5) Zu (Néo/Inv/Aby) vous.





Retour aux Néo-khuzdûl

Retour au khuzdûl