Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

19 Octobre 2018, 04:49:57
Accueil | Aide | Rechercher | Identifiez-vous | Inscrivez-vous
Nouvelles: A cause de robots de spam, les inscriptions sont désactivées, si vous avez besoin de vous inscrire, envoyez un mail à ccf@tolkiendil.com avec le pseudonyme souhaité. Merci de votre patience et de votre compréhension.

Chroniques de Chant-de-Fer  |  Les Nains dans les autres mondes  |  Les Nains des autres Mondes  |  Fil de discussion: Les Nains dans les BD de Rosinski et Van Hamme « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Les Nains dans les BD de Rosinski et Van Hamme  (Lu 664 fois)
Tilkalin
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Messages: 1574


Voir le profil WWW Courriel
« le: 11 Octobre 2004, 08:33:55 »

Les Nains sont régulièrement mis en scène dans les BD de ces deux auteurs. En voici un aperçu.

La série Thorgal :
-La Magicienne trahie : premier opuscule de la série, Thorgal doit venir en aide à une magicienne pour qu’elle puisse assouvir sa vengeance. Pour ce faire, il doit dérober un coffret d’argent, contenant les anneaux de Freyr, qui se trouve dans la tour sentinelle du royaume glacé du Niflhel. Ce précieux coffret est gardé par deux frères, un géant et un nain. Si le premier est un adversaire redoutable, le nain est de loin le plus dangereux. Après avoir terrassé le géant, Thorgal se retrouve emprisonné par le nain qui, usant de magie, est sur le point de le tuer. Finalement, une aide extérieure lui permet de venir à bout du nain machiavélique. Celui-ci est représenté portant la barbe et les cheveux très longs et porte un casque à quatre cornes.
-Les trois vieillards du pays d’Aran : troisième tome de la série, Thorgal croise la route du nain Jadawin par qui l’aventure arrivera. Serviteur et héraut des Bienveillants, qui gouvernent le pays d’Aran à partir de leur château du Lac sans fond, il est fourbe et cruel sous ses airs grotesques. En effet, il est aussi le bouffon et le souffre-douleur des seigneurs d’Aran, portant un chapeau rouge et une veste verte. Il sera écrasé par la chute d’un gros bloc de pierre lors de la destruction du château.
-L’enfant des étoiles : dans ce septième épisode, une série de courtes histoires relate les exploits de Thorgal enfant. Dans Le métal qui n’existait pas, il vient en aide au peuple des nains qui se retrouve dans une situation très embarrassante. Un jour, le serpent Nidhogg défit Ivaldir, père de tous les nains, à une partie d’échec. L’enjeu était le nom du perdant, sans lequel l’infortuné ne peut plus vivre ni mourir. Ce fut le serpent qui gagna. Ivaldir supplia alors Nidhogg de lui rendre son nom. Celui-ci accepta, à la condition qu’Ivaldir lui donne un bijou fait dans le métal qui n’existe pas. Durant 999 années, le plus courageux d’entre tous les nains, Tjahlzi, fouilla la terre entière, des ses plus hauts sommets à ses gouffres les plus profonds. Il en vint même à se risquer dans le territoire interdit des humains. C’est là qu’il rencontra Thorgal qui lui vint en aide… Les nains du peuple d’Ivaldir sont très petits (ils arrivent à hauteur des chevilles des humains), portent tous une longue barbe et un bonnet rouge pointu.
-Aaricia : dans ce quatorzième album, une série de courtes histoires relate des épisodes marquants de la vie d’Aaricia enfant. Dans Les larmes de Tjahlzi, elle rencontre un dieu mineur d’Asgard, Vigrid, le dieu poète, rendu aveugle par le géant Hrun, le redoutable maître des banquises. Elle lui vient en aide grâce à deux perles qu’elle possède depuis sa naissance, les Larmes de Tjahlzi, qui ont coulé des joues du nain Tjahlzi lorsque Thorgal lui est venu en aide. Dans cette histoire, le royaume céleste d’Odin est représenté et on peut y voir des nains à la table du banquet des dieux.
-La gardienne des clés : dix-septième volet de la série, Thorgal retrouve Tjahlzi et le roi Ivaldir qui lui viendront en aide, payant ainsi leur dette envers Thorgal. On retrouve à la fin de l’aventure le peuple nain. A noter que le carrosse du roi, surmonté d’un brin de muguet, est tiré par un porc-épic.
-Le Mal bleu : dans ce vingt-cinquième et dernier album (à ce jour) de la série, Thorgal a maille à partir avec les Myrms, nains pirates menés par leur Roi Quarl qui hantent le cour d’un fleuve  très « amazonien ». Peuple de réprouvés, les nains sont bannis par le peuple de Zhar qui croit que les nains portent malheur : tous les enfants atteints de nanisme étaient chassés impitoyablement. Ceux qui survécurent se réfugièrent au cœur de la Forêt engloutie où ils s’organisèrent en une société primitive. La xénophobie des humains est telle qu’ils voient les Myrms comme un peuple de cannibales. Thorgal finira par s’en faire des alliés contre le Mal bleu. Les Myrms arrivent au niveau de la ceinture des êtres humains, ils sont dépourvus de barbe (certains portent toutefois la moustache) et l’on voit des femmes. Leurs armes de prédilection sont l’arbalète et la lance.

Le grand pouvoir du Chninkel :
Au cours de cette épopée, le Chninkel J’on va se retrouver aux prises avec les Kolds, les nains du monde de Daar. Comme le dit J’on, « Ce sont les êtres les plus hargneux, les plus méchants et les plus querelleurs [qu’on puisse] imaginer. Même les Races supérieures (les Seigneurs de Daar) les laissent en paix. D’autant plus que les Kolds sont les seuls sur Daar à savoir extraire et travailler les métaux qu’ils trouvent sous le sol. Ce sont euxqui fournissent en armes les armées des Trois Immortels. Ils les leur vendent en échange de drogues euphorisantes et d’esclaves Chninkels pour leurs mines. Ils font paraît-il une grande consommation des unes comme des autres. » Ainsi, dans cette épisode, on voit en effet des Kolds très lubriques s’en prendre à une femelle Chninkel du nom de G’wel, qui sera sauvée in extremis par Bom-Bom, un primate très fort, ancêtre des Hommes. Les Kolds portent tous la barbe, un bonnet pointu de fer et une hache à la taille. Ils affectionnent aussi comme armes les hallebardes et les épées courtes.

PS : Anglin, le forgeron dans Thorgal, spécialisé dans la fabrication d’arcs et de flèches de toutes sortes, se nomme Pied-d’Arbre  :wink: .

Pour vous servir,
Gumbadan.
Journalisée

L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père.
Durin
phpBB Réincarnation d'un Père
*****
Messages: 465


Voir le profil WWW
« Répondre #1 le: 11 Octobre 2004, 19:24:13 »

Citation de: "Gumbadan"
PS : Anglin, le forgeron dans Thorgal, spécialisé dans la fabrication d’arcs et de flèches de toutes sortes, se nomme Pied-d’Arbre  :wink: .


Pied d'Arbre car il a une jambe de bois. Sourire

Durin, qui passait par là.  :roll:
Journalisée

ept pour les Seigneurs nains dans leurs demeures de pierre
Pages: [1] Imprimer 
Chroniques de Chant-de-Fer  |  Les Nains dans les autres mondes  |  Les Nains des autres Mondes  |  Fil de discussion: Les Nains dans les BD de Rosinski et Van Hamme « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.9 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !