Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

19 Décembre 2018, 14:36:10
Accueil | Aide | Rechercher | Identifiez-vous | Inscrivez-vous
Nouvelles: A cause de robots de spam, les inscriptions sont désactivées, si vous avez besoin de vous inscrire, envoyez un mail à ccf@tolkiendil.com avec le pseudonyme souhaité. Merci de votre patience et de votre compréhension.

Chroniques de Chant-de-Fer  |  Les Nains dans les autres mondes  |  Les Nains dans les Jeux de Rôle  |  Fil de discussion: La Forge selon Angriss : Conseil demandé « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: La Forge selon Angriss : Conseil demandé  (Lu 1011 fois)
Anglin
Uzbad
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Sexe: Homme
Messages: 4191


Voir le profil WWW Courriel
« le: 29 Avril 2004, 07:43:29 »

à la demande d'Angriss Erchamion je vous propose de critiquer 'constructivement' son article sur la forge .... Je lui transmettrais ensuites vos discertations ....

Angriss Erchamion

Vous l'aurez voulu... trés bien
Une forge bien  conçue pour un univers médiéval fantastique.

Une forge bien construite va en premier lieu…. être bien placée. De préférence prés d’une rivière, dont le forgeron pourra utiliser la puissance hydraulique pour ses soufflets, via une roue à aubes par exemple. Cette disposition est destinée à pouvoir aller rapidement chercher de l’eau en cas d’incendie, ou vite s’y plonger si les vêtements prennent feu. Cela permet aussi de disposer facilement d’un bassin de trempage à l’intérieur, dont l’eau doit être maintenue très propre. Sans ça, si on y trempe une lame, des particules indésirables risquent de se retrouver dans le métal.

Les locaux doivent comporter des réserves de combustible (de préférence du charbon, dont la combustion donne plus de chaleur que le bois, ou peut-être de la tourbe) et de métaux. Il est logique que les métaux soient stockés par natures, en fonction de leur rareté. Il vaut mieux séparer nettement la réserve de charbon de la salle de forge, sinon une étincelle risque de causer un incendie.

Note : prouvant que les Orques de Saroumane ne connaissent pas grand-chose au travail des métaux : ils se servent de bois vert, qui brûle en dégageant beaucoup de fumée et très peu de chaleur. Un des plus mauvais combustibles au monde en dehors des herbes mouillées.

La salle de forge doit disposer d’une cheminée très bien conçue, afin d’assurer une bonne évacuation des fumées ; car il faut absolument éviter les variations brutales de température, genre courants d’air, qui peuvent avoir des effets catastrophiques sur le métal.. Mais il faut quand même que l’artisan puisse respirer et se déplacer.

La salle de forge peut comprendre plusieurs foyers, l’un destiné par exemple aux opérations à très haute température, l’autre plus ordinaire. ICE décrivait des concepts de forges froides, pour des métaux ne pouvant être fondus que par le froid ; auquel cas , il faudrait prévoir une salle à part. .Par contre, une chambre de refroidissement séparée où les objets forgés peuvent revenir progressivement à la température ambiante me semble une excellente idée. La salle de forge, la salle de refroidissement et le bassin de trempage doivent bien sûr être tenus parfaitement propres : quand on travaille sur du mithril ou du Fer de l'uest (post Méétaux inhabituels,  dans... La Forge), on n'a aucune envie d'incorporer de la poussière, des escarbilles de charbon ou autres saletés dans son ouvrage... Bien sûr, un espace extérieur servira à rejeter les résidus (cendres, bouts de métal tordus…) Certaines plantes tirent un très bon parti des cendres, et on peut obtenir une très jolie coloration de certaines fleurs en déposant un peu de fer dans le secteur.

L’outillage ne se limite pas à une enclume et un  marteau. Il existe différentes sortes de marteaux, plus ou moins fins ou massifs suivant l’utilisation qu’on veut en faire. Il est impératif de prévoir également des creusets destinés à la préparation des alliages, des tenailles (il est déconseillé de tenir du métal brûlant avec ses mains !)… Un forgeron digne de ce nom se souviendra qu’au cours de son travail, des étincelles risquent de lui tomber dessus ; il prévoira donc un équipement de protection. Minimum absolu : des gants et un tablier en cuir épais. Il pensera aussi à protéger les éventuels visiteurs, de peur qu’ils se retrouvent changés  en torches vivantes. Si il travaille sur des alliages, il doit penser également à un  équipement destiné à protéger ses yeux et son nez de possibles fumées toxiques.

Si le  forgeron qui travaille là confectionne des lames, il devra aussi disposer d’une ou de plusieurs pierres de meule, pour l’affûtage. On peut utiliser un dispositif à pied, comme  les anciens tours de potier, ou utiliser la force hydraulique. De même, il lui faudra un espace ouvert, où essayer l’arme et tester son équilibrage.


Voilà, j’ai beaucoup simplifié.

Je voulais juste vous démontrer la différence entre une forge utilisable dans un contexte réaliste, et une forge hollywoodienne. Il y a moins de beaux gosses à moitié à poil pour y travailler, et ils ne se soucient pas beaucoup d’harmonie cosmique, mais au moins ça marche.

Cette proposition ne concerne pas une forge d’orques, ces derniers ayant tendance à se moquer de la sécurité en visant surtout la production de  masse. Quant à la propreté, c’est pas ça…. (et c'est sûr que les forgerons orques, même en pagne, n'ont pas l'effet des Elfes sur les donzelles... mais là n'est pas la question.)
Journalisée

Stéphane Grignon <Anglin>
Webmestre et Administrateur du Forum des Chroniques de Chant de Fer
Je suis avec le Comité de lutte contre le langage sms et les fautes volontaires
Diggin
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Messages: 758

wazgorkh@hotmail.com
Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #1 le: 29 Avril 2004, 13:27:11 »

C'est qui Angriss Erchamion? Je ne crois pas l'avoir déjà vu ici...non?

Son article est très intéressant, effectivement, c'est loin d'être une forge hollywoodienne!  :lol:
Je suppose ( et j'espère ) que l'article sera accompagné d'illustrations: un plan de la forge, les outils, etc...

Une petite remarque, pas très importante, mais sûrement utile:

Citation
du Fer de l'ouest


et
Citation
(post Métaux inhabituels, dans... La Forge)

Donc pas beaucoup de changements pour l'instant...mais ça prouve que je l'ai lu  :wink:
Journalisée

loun B. <Diggin>
Si t'es un nain, tu peux faire ton bonzaï généalogique (Pierre Legaré)
Elesgal
Ami des Nains
phpBB Maitre des Runes
*****
Messages: 168


Voir le profil
« Répondre #2 le: 29 Avril 2004, 16:00:40 »

Angriss sévit sur un autre forum dédié au JdR du SdA. Ici :
http://sda-jdr.dyndns.org/ (j'y vais souvent aussi)
Quand il parle d'un "post dans la Forge", c'est qu'une des rubriques de ce forum s'appelle "la forge".
Journalisée

img]http://bdd.univ-lyon2.fr/phpBB2/images/smiles/icon_archery.gif[/img]Ce qui est fait par amour est fait par delà le bien et le mal.
Rekk
phpBB Réincarnation d'un Père
*****
Messages: 417


Voir le profil
« Répondre #3 le: 04 Juin 2004, 19:33:30 »

L'article d'Angriss Erchamion me semble un bon début. La forge médiévale reste rudimentaire :
Citation
La forge [...] présente une contruction assez simple : une calotte de terre réfractaire au-dessus d'une console où le charbon de bois brûle ; des soufflets latéraux, en général manoeuvrés à la main, et une enclume pour travailler et marteler le métal chauffé complètent un équipement très rudimentaire : les miniatures du XIe eu XVe siècle sont fort identiques à cet égard. En général, les ouvriers travaillent à deux ou trois : le maître de la forge frappe au marteau sur un billot métallique, le valet, tenailles ou pelle en main, présente le métal au four, puis au maître ; un enfant, parfois, active la soufflerie. Pour se protéger des étincelles jaillissantes, les travailleurs portent de longs tabliers de cuir et parfois des gants.

Cf. Fossier Robert, Le Travail au Moyen Age, "La vie quotidienne", Hachette Littératures, Paris, 2000, p. 229.
Journalisée

Nom d'un p'tit nain d'jardin en bois de sapin rouge !
Elesgal
Ami des Nains
phpBB Maitre des Runes
*****
Messages: 168


Voir le profil
« Répondre #4 le: 04 Juin 2004, 22:55:58 »

Je vais le prévenir de ce que tu viens de poster ici. Ca pourra peut-etre lui permettre de completer son article.  Sourire
Journalisée

img]http://bdd.univ-lyon2.fr/phpBB2/images/smiles/icon_archery.gif[/img]Ce qui est fait par amour est fait par delà le bien et le mal.
Angriss Erchamion
Invité
« Répondre #5 le: 04 Juin 2004, 23:34:28 »

D'abord, pardonnez moi de venir sur ce forum en tant que simple invité... mais je n'arrivais pas à dénicher le forum ....

Cette forge a été conçue dans le cadre d'une discussion sur Les Tomes Perdus. Je trouvais que Jackson s'était bien foutu du monde avec sa "forge elfique" à deux balles, et je l'ai démontré. Donc, histoire d'éviter à nos MJs de se faire ridiculiser, j'ai donné des indications aussi claires et "réalistes" que possible.
Il était clair dans mon esprit, quand j'ai rédigé cet article, que cette forge conviendrait à des forgerons elfes tels que les décrit Tolkien...

Le Fer de l'Ouest, kezako ?
Eh bien, j'avais commencé un article sur un type de minerai de fer, spécifique à l'univers de Tolkien, qui serait un métal emporté de Valinor par les Elfes, et qui était censé causer des dégâts monstrueux aux Orques et autres bêbetes, être trés résistant, et ne pouvoir être manié ou forgé par des êtres maléfiques. Vous voyez Dard ? Ben voilà...
Malheureusement, mon projet est un peu en sommeil n ce moment...
Journalisée
Angriss
phpBB Veilleur des Puits
*****
Messages: 42


Voir le profil Courriel
« Répondre #6 le: 15 Juin 2004, 13:15:49 »

Comme promis, voici ma description du Fer de l'Ouest, et de son corollaire, l'Acier de l'Ouest.
Ce sont des matériaux puissants, et je suis le premier à dire qu'ils sont bourrins.
Qu'en dites-vous ?

Et me dites pas " Mais Angriss, c'est bourrin, ce truc !". Je le sais trés bien, et c'est fait pour.

Le fer de l’Ouest

Les Noldor qui partirent de Valinor pour se rendre en Endor emmenèrent avec eux dans leur exil une certaine quantité de fer, dont étaient forgées leurs armes. Les propriétés de ce métal s’avérèrent précieuses face aux légions de Morgoth, inspirant la terreur aux Orques.
Bien des armes de fer de l’Ouest furent perdues ou brisées au cours des guerres du Premier Âge. Ce métal est un des plus grands trésors des Elfes. Il n’en parlent jamais à ceux qui n’appartiennent pas à leur peuple, car ce fer très précieux n’est plus disponible aujourd’hui qu’en quantités très, très limitées.

L’acier de l’Ouest

Les forgerons Noldor savaient depuis fort longtemps que le fer de l’Ouest perdait ses propriétés quand on tentait de le mêler à un autre métal… jusqu’à ce qu’ils tentent des alliages avec du minerai de mithril. Ils furent littéralement enthousiasmés par leur découverte : cet acier était encore plus efficace, face aux créatures maléfiques, que le fer de l’Ouest, mais ses applications étaient différentes…
La découverte de l’acier de l’Ouest, et ses propriétés, justifia le commerce entre l’Eregion et les Nains de Khazad-Dum.

Le minerai

On ne trouve pas de fer de l’Ouest à l’état naturel sur les Terres du Milieu. A l’état « natif », il se présente sous l’aspect de lingots, portant en général l’estampille d’une Maison Noble Noldo et des inscriptions archaïques en Tengwar. Malgré leur immense ancienneté, ces lingots ne présentent pas la moindre altération, les emblèmes et les inscriptions sont encore clairement lisibles.
On trouve quelques lingots de ce minerai dans les places fortes Elfes ( la Lorien, Fondcombe, peut être les Havres ?) où il y a des forgerons Noldor, et pour eux c'est un trésor. Il peut en rester 1 ou 2 lingots dans une cache en Eregion, mais rien que les découvrir pourrait être un objectif de quête.
Le fer de l’Ouest ne se corrode pas, même une fois travaillé. Il contient très peu d’impuretés, pour ne pas dire pas du tout.
Il est très important de se souvenir que ce minerai n’est pas renouvelable. Il n’en existe de mines qu’à Aman.

Utilisation

Un forgeron Noldo n’aura aucun mal à travailler ce métal. (Son SD devrait être très bas, et le temps de travail divisé par 2). Encore imprégné des bénédictions des Terres Immortelles, le Fer de l’Ouest se laisse aisément modeler par les Noldor, mais il se montre rebelle envers ceux dont les ancêtres n’ont jamais connu Aman, et il refuse de se laisser travailler par les serviteurs de Morgoth.
En termes de jeu, un forgeron Elfe non Noldo devrait juste voir le temps de travail nécessaire réduit ; mais il pourra encore forger des armes de qualité exceptionnelle, voire enchantées.
Un forgeron non Elfe verra au contraire son SD augmenté, avec un temps de travail normal. Un être mauvais ou Corrompu qui tente de forger du fer de l’Ouest verra son SD multiplié par 2, ainsi que son temps de travail, et rencontrera d’énormes problèmes : au moindre jet loupé, il est gravement brûlé…

Les armes et les armures forgées en fer de l’Ouest ont d’office Pérennité. Les armes rajoutent 5 points de dommages à toutes les créatures maléfiques. Elles résistent particulièrement bien à la Sorcellerie.

Les armes en acier de l’Ouest ont d’office des caractéristiques proches de celles de Dard ou de Glamdring : elles brillent d’une lumière bleutée en présence d’Orques ou de gobelins, leur causent des dégâts supplémentaires, leur simple vue les épouvante.(voir description de ces armes dans Créatures Déchues et Magie Merveilleuse). Les blessures infligées à ces êtres par les armes en acier de l’Ouest mettent trois fois le temps requis pour guérir.
Attention cependant : la lumière bleutée qui scintille autour de l’arme rend impossible à son porteur de se cacher…
Ces armes sont extrêmement résistantes à la Sorcellerie, et ont d’office Pérennité. Si l’Acier de l’Ouest peut être travaillé par un Maître-Artisan Noldo, en fonction de ses réussites et du temps qu’il consacre à son travail, laissez lui rajouter de gros sorts sur l’arme.

On ne fait plus d’armures en Acier de l’Ouest, car il reste trop peu de fer disponible pour cela. De telles armures pourraient protéger leur porteur de jusqu’à 9 points de dommages, sans pour cela l’encombrer. Par ailleurs, elles entourent leur porteur d’une aura qui stimule l’ardeur au combat de ses alliés (faire comme si le personnage disposait de l’avantage Lumière Intérieure, mais uniquement en combat contre des créatures mauvaises).

Note importante : la vue d’une arme en acier de l’Ouest, certes, blesse les yeux des orques, gobelins et autres créatures maléfiques… mais si un personnage maléfique a la mauvaise idée de ramasser une de ces armes, il sera automatiquement traité en ennemi par ses compagnons ou servants.

Si un personnage non Elfe se balade avec une de ces armes, il est certain qu’il va très vite attirer l’attention des Elfes, en particulier des Noldor.
Journalisée
Pages: [1] Imprimer 
Chroniques de Chant-de-Fer  |  Les Nains dans les autres mondes  |  Les Nains dans les Jeux de Rôle  |  Fil de discussion: La Forge selon Angriss : Conseil demandé « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.9 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !