Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

24 Janvier 2018, 10:59:21
Accueil | Aide | Rechercher | Identifiez-vous | Inscrivez-vous
Nouvelles: A cause de robots de spam, les inscriptions sont désactivées, si vous avez besoin de vous inscrire, envoyez un mail à ccf@tolkiendil.com avec le pseudonyme souhaité. Merci de votre patience et de votre compréhension.

Chroniques de Chant-de-Fer  |  J.R.R. Tolkien  |  L'Oeuvre de J.R.R. Tolkien  |  Fil de discussion: Nouveau livre sur Tolkien et le merveilleux « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 Imprimer
Auteur Fil de discussion: Nouveau livre sur Tolkien et le merveilleux  (Lu 2522 fois)
Faye
phpBB Tailleur de Pierres
*****
Messages: 7


Voir le profil Courriel
« le: 18 Janvier 2007, 20:22:01 »

Chers amis des Terres du Milieu,
J'ai le plaisir de vous annoncer la parution de

Le Merveilleux et La Mort

dans

le Seigneur des Anneaux de J.R.R. TOLKIEN

Peter Pan de J.M. BARRIE

L'Histoire sans fin de Michaël ENDE

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=22205

Je serai heureuse de le partager avec vous, et vos commentaires et suggestions me séront précieux.
Cordialement,
Viara

PS. Merci cordialement Tilkalin pour ton message sympa :-)
Journalisée
Cyrus
phpBB Disciple de Mahal
*****
Sexe: Homme
Messages: 807


Voir le profil Courriel
« Répondre #1 le: 19 Janvier 2007, 18:43:09 »

Bonjour, amie Faye !  :salut:

Sans préjuger du contenu de ton bouquin, j'avoue que l'illustration de couverture me plaît beaucoup et me (tout au moins !) donne envie de voir ce qui se trame à l'intérieur ! Souriant

A ce sujet, connaîtrais-tu, par hasard (je suppose que oui, mais sait-on jamais...), cet ouvrage dans lequel V.Ferré developpe l'idée que la mort représente le thème central du Seigneur des Anneaux ?

Petit H.S. (je sors tout de suite après...), je ne savais pas que l'auteur de "L'histoire sans fin" s'appelait Ende ! :shock:
Journalisée

i]C'est parce que la vitesse de la lumière est plus rapide que celle du son, que bien des gens paraissent brillants avant de passer pour des c....[/i]
Anglin
Uzbad
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Sexe: Homme
Messages: 4191


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #2 le: 21 Janvier 2007, 11:59:50 »

Cette possibilité d'acheter une version numérique me plait bien Faye ... au passage parles-tu dedans de la mort chez les nains en opposition/comparaison avec l'immortalité des elfes et la mortalité des hommes ...
nous avons sans doute quelques sujets sur cette mort et après mort particulière aux nains ici sur le forum, il serait peut être judicieux de te faire connaitre ces sujets important pour nous ...
Journalisée

Stéphane Grignon <Anglin>
Webmestre et Administrateur du Forum des Chroniques de Chant de Fer
Je suis avec le Comité de lutte contre le langage sms et les fautes volontaires
Tilkalin
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Messages: 1574


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #3 le: 23 Janvier 2007, 13:27:24 »

Content de voir que tu as "osé" franchir le seuil de cette section du forum !  Sourire

Pour avoir eu l'occasion de consulter ton ouvrage dans quelques points de vente sur Paris (FNAC-Montparnasse, comme je te l'indiquais sur le forum de Tolkiendil, et plus récemment à Gibert Jeune), j'ai deux questions :

- quelle(s) conclusion(s) générale(s) sur la question de la mort dans les livres "pour enfant" tires-tu de ton étude comparée  ?
- quelle(s) conclusion(s) particulière(s) en tires-tu pour Le Seigneur des Anneaux ?

Cordialement,
T.

P.-S. : dans la biblio de ton étude, je crois me souvenir que tu cites le livre de N. Bonnal, Tolkien, Les univers d'un magicien... Si je peux me permettre, je te conseille de te défaire de ce genre d'ouvrages qui n'apportent pas grand chose à l'étude de l'oeuvre de Tolkien (en particulier sur une question aussi centrale que celle de la mort dans le Légendaire), et te suggère de plutôt lire, par exemple, l'article magistral de M. Devaux sur "L'Ombre de la mort" chez Tolkien.  :wink:
Journalisée

L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père.
Faye
phpBB Tailleur de Pierres
*****
Messages: 7


Voir le profil Courriel
« Répondre #4 le: 23 Janvier 2007, 14:58:19 »

Chers amis,
merci d'avoir répondu à mon message :-)
Tilkalin, tu as tout à fait raison de parler du fait que je dois "oser franchir" pour publier mon annonce. A mon arrivée en France, en 1996, une des choses qui m'ont choquée le plus était la façon de rédiger les lettres de motivation !!! Dire de soi-même qu'on est le meilleur, essayer de se vendre, cela m'était non seulement complétement étranger mais de plus on m'avait appris que c'était condamnable ! Pendant toute mon enfance, on m'a répété qu'une bonne personne devrait attendre tranquillement qu'on la remarque, et ne jamais se mettre en avant !
Tant et si bien qu'à la publication de mon bouquin, la moitié de ma joie a été gâchée par le fait que je devais "activement participer dans la promotion de l'ouvrage" (ce sont des termes du contrat signé avec les éditeurs).
:-) Et voilà, je "participe activement" avec l'impression de faire quelque chose de bien mauvais. Je suis indignée : c'est quoi cette histoire, un auteur qui doit lui-même vanter son livre Huh
En même temps, c'est super comique au fond ! car je me vois obligée de faire une chose que j'ai toujours détestée...
Qui sait, peut-être que la situation m'enseignera quelque chose ?... Car, comme disent "Depeche Mode", "la vie a bien plus d'humour que nous."
Journalisée
Faye
phpBB Tailleur de Pierres
*****
Messages: 7


Voir le profil Courriel
« Répondre #5 le: 23 Janvier 2007, 15:29:32 »

Bon, et maintenant avec un peu plus de sérieux...

Cyrus, merci de ton message très sympa ! La couverture est faite par Assia, une très bonne amie spécialiste en archéologie soumarine. Elle n'est donc pas peintre professionnelle mais j'ai toujours adoré ses dessins, et je suis heureuse que tu aimes bien celui-là.
J'ai écrit "Le merveilleux et la mort" à Nantes en 1999/2000, époque où l'ouvrage de Vincent Ferré n'était pas encore publié. Je ne l'ai donc pas cité dans ma bibliographie, mais je le respecte énormément et j'apprécie beaucoup ses écrits.

Anglin, c'est avec plaisir que j'approfondirai le sujet de la mort des nains. Dans "Le merveilleux et la mort", je parle bien sûr de celle de Balin dans les profondeurs de la Moria, et à comparer la mortalité des hommes à l'immortalité des elfes personnellement je préfère sans hésitation la mortalité des hommes ! (ça tombe bien, vu que je ne suis pas un elfe ;-) )   A analyser le merveilleux, il en sort que l'immortalité n'est pas forcément une bonne chose. Je serai heureuse d'apprendre davantage sur les nains grâce à ce forum.

Tilkalin, je prendrai en compte tes conseils bibliographiques. L'avantage de l'oeuvre de Bonnal était tout simplement le fait qu'il existait ! Car en 1999, quand j'ai commencé à travailler sur ce sujet dans le cadre d'un diplôme universitaire, "le Seigneur des anneaux" n'était pas encore considéré comme un (sérieux) sujet de recherche. Il n'y avait pas beaucoup de livres ni beaucoup d'articles sur Tolkien, et j'ai dû bien chercher pour trouver un universitaire qui veuille bien travailler avec moi sur ce sujet ! C'était M. Yann Jumelais de l'Université de Nantes, et je lui suis toujours très reconnaissante.

Quant à la conclusion générale de mes recherches... Mon objectif était de montrer que "le merveilleux n'est pas rose" et que "tout n'y finit pas bien" car je trouve cette formule bien réductrice et simpliste que ce vaste courant littéraire ne mérite absolument pas ! J'ai voulu montrer que l'univers de la Fantasy est aussi riche et multicolore que la vie elle-même, que l'imagination elle-même, et j'espère avoir réussi. Je n'en dirai pas plus sur "les conclusions générales" car qui s'intéressera à finir la lecture des "Dix petits Nègres" si on lui dit le nom de l'assassin par avance ? ;-)

Très cordialement,
Faye
Journalisée
Tilkalin
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Messages: 1574


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #6 le: 23 Janvier 2007, 16:04:11 »

Okay pour les conclusions générales... et sur les conclusions particulières liées à l'oeuvre de Tolkien ? :wink:
Mais si tu préfères, on peut parler en termes de perspectives de recherche...

Une suite, dans le cadre de tes études universitaires ou non, est-elle prévue ?

Cordialement,
T.
Journalisée

L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père.
Dior
phpBB Maitre des Runes
*****
Messages: 175


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #7 le: 23 Janvier 2007, 17:14:30 »

Citation de: "Faye"
Quant à la conclusion générale de mes recherches... Mon objectif était de montrer que "le merveilleux n'est pas rose" et que "tout n'y finit pas bien"

Mmm, voilà qui sent bon la Faërie, l'authentique Sourire
Journalisée

hey wander in Middle-earth, but their minds and hearts are not there.
Anglin
Uzbad
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Sexe: Homme
Messages: 4191


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #8 le: 24 Janvier 2007, 17:03:22 »

Pour Faye, quelques liens éparses sur le sujet ici Clin d'oeil

http://chroniqueschantdefer.free.fr/forum/viewtopic.php?t=1167

http://chroniqueschantdefer.free.fr/forum/viewtopic.php?t=183

http://chroniqueschantdefer.free.fr/forum/viewtopic.php?t=516&start=0

Bonne lecture Clin d'oeil
(et plus si affinités ...)
Journalisée

Stéphane Grignon <Anglin>
Webmestre et Administrateur du Forum des Chroniques de Chant de Fer
Je suis avec le Comité de lutte contre le langage sms et les fautes volontaires
Faye
phpBB Tailleur de Pierres
*****
Messages: 7


Voir le profil Courriel
« Répondre #9 le: 27 Janvier 2007, 15:22:24 »

Merci Anglin :-)

Pour répondre à Tilkalin pour les conclusions générales dans l'oeuvre de Tolkien... Je crois que le thème autour duquel "Le Seigneur des Anneaux" semble graviter n'est pas vraiment la mort, mais le sacrifice.

Sacrifice librement consentie de Frodo qui devient Porteur de l'Anneau, sacrifice de Gandalf dans la Moria qui chute avec le Balrog pour que la Communauté puisse continuer sa mission, sacrifice de Arwen qui devient mortelle et se sépare de son peuple au nom de son amour pour Aragorn, sacrifice de Frodo pour Gollum lorsque Faramir veut lui tirer dessus, de Faramir pour son père qui l'envoie à une mort certaine, sacrifice de Boromir pour sauver Pippin et Merry, de Sam pour Frodo, d'Aragorn pour les Rohirrims...

(Et je crois que chacun peut continuer cette liste en l'enrichissant d'autres exemples. Et si je n'y mentionne pas Gimli et Legolas, c'est un clin d'oeil pour vous ;-))

Il me semble que dans cet ouvrage, il est des choses plus importantes que la vie et même que le bonheur personnels, c'est l'honneur, la promesse respectée et l'élan vers le Bien... et c'est sûrement aussi pour cela que tant de gens l'aiment...

Qu'en pensez-vous ?
Journalisée
Tilkalin
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Messages: 1574


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #10 le: 27 Janvier 2007, 16:53:40 »

Le thème de la mort est quand même au coeur du Seigneur des Anneaux, dixit Tolkien dans les Lettres (alors que le thème central du "Silmarillion" serait le rapport entre Création et sub-création). :wink:

Mais bien d'accord, le sacrifice est un motif qui transparaît à la lecture de son opus majeur - le sacrifice de Frodo ayant d'ailleurs déjà été abordé à maintes reprises, ici ou là...

Toutefois, si l'on suit le sociologue Emile Durkheim, on peut voir dans le sacrifice un type particulier de suicide. Et cette forme dite altruiste n'est pas sans évoquer le don, théorisé par l'anthropologue Marcel Mauss, le neveu de Durkheim - thème que l'on retrouve aussi dans plusieurs passages...

Il me semble ainsi que sacrifice et don sont deux notions que l'on peut rattacher à la question de la Mort dans le Légendaire, et qu'illustrent, par exemple, le don de la Mort d'Eru ou le suicide on ne peut plus altruiste de Túrin Turambar...

Mais don et sacrifice sont également au coeur de la légende de la fabrication des Nains par Aulë...

Cordialement,
T.
Journalisée

L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père.
Dior
phpBB Maitre des Runes
*****
Messages: 175


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #11 le: 27 Janvier 2007, 22:08:13 »

Pour être fidèle à moi-même, je rajouterai que le sacrifice est assez indissociable de l'estel, une valeur cardinale du Légendaire Sourire
Et dans la même veine, la théorie du courage, si chère à Tolkien, n'est pas bien loin non plus ...
Journalisée

hey wander in Middle-earth, but their minds and hearts are not there.
Tilkalin
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Messages: 1574


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #12 le: 28 Janvier 2007, 10:07:48 »

Tiens ? Ca me rappelle quelque chose...  Sourire

Faye, pour bien saisir toute l'importance de la dialectique amdir/estel dans le Légendaire, je me permets de te renvoyer vers cette traduction de l'Athrabeth Finrod ah Andreth de notre ami Dior.  :wink:
Journalisée

L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père.
Faye
phpBB Tailleur de Pierres
*****
Messages: 7


Voir le profil Courriel
« Répondre #13 le: 30 Janvier 2007, 12:07:52 »

"Toutefois, si l'on suit le sociologue Emile Durkheim, on peut voir dans le sacrifice un type particulier de suicide".

Très particulière alors, car le moteur de l'action n'est pas sa propre mort comme dans le suicide mais le sauvetage de quelqu'un d'autre.
Si un adulte se jette devant un camion pour pousser un enfant sur le point de se faire écraser, son unique but a été de sauver l'enfant sans vouloir lui-même mourir.

Voilà, pour moi, ce qui différencie le sacrifice du suicide, c'est la volonté de mourir. La réflexion de Durkheim m'a dérangé pour cette raison... Celui qui se sacrifie n'a pas (ou pas nécessairement) cette volonté. Jésus dit "Seigneur, éloigne de moi cette coupe", et Frodo, "Je voudrais bien que Bilbo n'eût pas gardé l'Anneau. Je voudrais qu'il ne l'eût jamais trouvé et que moi je ne l'eusse pas". Ils se sacrifient non pour mourir mais parce qu'ils ne voient pas d'autre alternative pour aider les autres.
Journalisée
Tilkalin
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Messages: 1574


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #14 le: 30 Janvier 2007, 12:12:30 »

... ce qui est le propre du suicide altruiste* !

C'est par exemple le cas du soldat qui monte au front tout en sachant pertinemment qu'il a de "grande chance" d'y laisser sa peau (il y va quand même : ce sont les ordres), ou le cas du secouriste/pompier qui sait qu'il peut mourir en tentant de sauver la vie de quelqu'un d'autre (il y va quand même : c'est son devoir).  

Dans le cadre du Légendaire, c'est le cas idéal-typique de Túrin qui met fin à ses jours non pas tant pour mourir que pour tenter de mettre fin à la malédiction qui pèse sur son père et, par extension, sur lui et les siens. Il se suicide ainsi pour préserver ses proches, certains connaissant une fin tragique (Beleg, Nienior...).

Quant à la volonté de mourir dans le cadre d'un sacrifice, je me permets de te renvoyer à l'étude de Marcel Mauss sur le sacrifice qui démontre très bien que cela n'a rien d'antinomique, bien au contraire...

T.

* Cet adjectif n'est évidemment pas neutre dans la théorie de Durkheim, et permet d'opposer cette forme particulière de suicide à celui dit égoïste ou encore anomique...
Journalisée

L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père.
Pages: [1] 2 Imprimer 
Chroniques de Chant-de-Fer  |  J.R.R. Tolkien  |  L'Oeuvre de J.R.R. Tolkien  |  Fil de discussion: Nouveau livre sur Tolkien et le merveilleux « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.9 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !