Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

17 Janvier 2018, 23:04:21
Accueil | Aide | Rechercher | Identifiez-vous | Inscrivez-vous
Nouvelles: A cause de robots de spam, les inscriptions sont désactivées, si vous avez besoin de vous inscrire, envoyez un mail à ccf@tolkiendil.com avec le pseudonyme souhaité. Merci de votre patience et de votre compréhension.

Chroniques de Chant-de-Fer  |  L'Auberge du Nain Poète  |  Le Hall des Artistes  |  Fil de discussion: [Extrait de Lecture]Saga de Hrolfr sans Terre « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: [Extrait de Lecture]Saga de Hrolfr sans Terre  (Lu 473 fois)
Anglin
Uzbad
Administrator
phpBB Disciple de Mahal
*****
Sexe: Homme
Messages: 4191


Voir le profil WWW Courriel
« le: 19 Octobre 2006, 17:40:09 »

Saga de Hrolfr sans Terre
Traduite de L'islandais ancien par Régis boyer
Edition Anacharsis
Citation
p.32-33.
"Le roi Hreggvidr voit cela, la mort de Sigurdr le contrarie, il éperonne son cheval, chevauche ferme, frappant des deux mains tant les hommes que les chevaux, en sorte que tout recule devant lui. Son épée mordait comme si elle tranchait dans l'eau. Le fourreau était tout incrusté d'or, dans la garde supérieure de l'épée étaient cachées deux pierres de vie qui tiraient venin et douleur des blessures, si on les en frottait. il avance si furieusement vers l'étendard du roi Eirekr qu'il a les deux bras ensanglantés jusqu'aux épaules. Il lui arriva de tuer deux ou trois hommes d'un seul coup, jusqu'à ce qu'arrivent en face de lui Grimr AEgir et Thordr. Il lui assénèrent un coup tous les deux en même temps mais le roi se defendit si bien qu'il ne fut pas blessé. Sur ce Grimr exhala une sorcellerie si grande que le cheval céda et faillit tomber. Alors, le roi sauta de selle tout en frappant encore des deux mains. Il empila si haut les cadavres autours de lui qu'ils atteignaient la ceinture. Il assena des deux mains un coup d'estoc à Grimr AEgir, mais celui-ci souffla à l'encontre, de sorte que son épée lui échappa. Alors, il se saisit d'une hache et en donna un coup du talon sur le crâne de Thordr et celui-ci en resta longtemps évanoui. Ensuite d'un bond, il sauta par dessus le tas de cadavres. Vint à sa rencontre le roi Eirekr qui frappa Hreggvidr d'une épée, si bien que celle-ci se brisa en dessous des gardes, mais elle ne mordit pas l'amure. Là-dessus Grimr AEgir décocha un coup de taille par dessous la broigne si bien qu'elle si enfonça. Le roi tomba là par grande vaillance et bonne réputation, et l'on tient qu'il n'y a guère eu d'homme plus renommé en Gardariki que le roi Hreggvidr."

Notons au passage que le Roi Hreggvidr en question sait qu'il va mourir puisque des signes lui furent donnés :
"Il prit sa lance et en frappa son bouclier, mais elle n'émit aucun son. Le cheval Dulcifal ne voulut pas se laisser attraper non plus." p.30-31
alors que l'auteur précise avant cela :
"Il s'appelait Dulciphal. (...) On ne pouvait s'emparer de lui et celui-là essuyait la défaite qui le montait, mais s'il lui était donné par le destin de remporter la victoire, le cheval allait tout droit à son maître." p.26-27.
de même :
"La lance qui allait avec (>le bouclier) était dure et solide et elle émettait un son comme d'une cloche si elle frappait un bouclier, mais si la défaite était certaine, elle n'émettait pas de son." p.27

Ceux qui commencent ici à connaitre un peu plus le Nord, ses mythes et ses histoires, apprecieront surement dans ce passage tout les aspects inhérent au Héros de Saga : Le destin, son acceptation, le combat, les duels entre les adversaires, les filets de magies entrevus ici, les descriptions d'armes ou d'animaux.

Certains associeront peut-être la fin héroique de ce grand roi à celle de Théoden sur les champs de Pelennor qui sait. D'autres entendront les son de cette scène, en devineront les couleurs et la férocité.

Personnellement je garde l'image de ce roi fauchant les vies dans une dernière cavalcade, dardant la sienne, le sang courant au grès de la vitesse sur ses bras, la puissance si importante de ce duo homme-cheval qu'elle transforme l'autre en eau ...
Journalisée

Stéphane Grignon <Anglin>
Webmestre et Administrateur du Forum des Chroniques de Chant de Fer
Je suis avec le Comité de lutte contre le langage sms et les fautes volontaires
Pages: [1] Imprimer 
Chroniques de Chant-de-Fer  |  L'Auberge du Nain Poète  |  Le Hall des Artistes  |  Fil de discussion: [Extrait de Lecture]Saga de Hrolfr sans Terre « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.9 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !